Le Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée d'intérêt national Art et création – danse de Tremblay-en-France, est :

 

Un lieu de programmation pluridisciplinaire en théâtre, danse, musique, cirque, humour et spectacles jeune public. Sans oublier, plusieurs fois par an, les Nocturnes de Danse.

 

Un lieu de résidence, de création, de recherche et d’échanges pour les artistes, et un lieu de vie pour le public avec, tout au long de l’année, les résidences chorégraphiques Territoire(s) de la Danse

 

Les ateliers de pratiques artistiques et les actions culturelles sur le territoire. En dehors des actions menées dans le cadre des résidences chorégraphiques « Tremblay, Territoire(s) de la Danse », le Théâtre Louis Aragon s’engage également auprès de différents établissements scolaires, associations, conservatoires, publics… en leur proposant des ateliers ou des « parcours » adaptés.

 

Historique

La définition du projet de la salle de spectacle Louis Aragon a été finalisée en 1987, et faisait alors suite à un projet culturel de programmation de spectacles dans différents lieux de la ville : gymnases, sites historiques, plein air, cinéma... Le concept retenu a été celui d'un centre culturel, réunissant en son sein une salle de spectacle, une bibliothèque et un studio de danse, pouvant rayonner sur le territoire géographique immédiat en priorité sans pour autant exclure un rayonnement plus large.

Dès l'ouverture du lieu en 1989, différentes résidences ont été mises en place, d'abord dans le domaine théâtral (de 1989 à 1999), puis chorégraphique à partir de 1994. Après de nombreuses années de travail en faveur de la danse contemporaine, identité affirmée dans le lieu dès 1993, Le Centre Culturel Aragon devient "plateau pour la danse", puis "scène conventionnée danse", et fait l'objet d'une convention tripartite avec le ministère de la Culture - DRAC Ile-de-France, et le conseil général de la Seine-Saint-Denis. En 2005, le "Centre Culturel Aragon" devient "Théâtre Louis Aragon" et poursuit ses missions en faveur de la danse tout en affirmant une programmation pluridisciplinaire.